LISTE TECHNIQUE
Réalisation: Bernard Toublanc-Michel
Scénario et dialogues: François Boyer
Image: Pierre Levent, Marcel Gilot
Montage: Colette Lambert
Son: Jean-Claude Duguet
Musique: Pierre Vassiliu
Costumes: Gitt Magrini
Directeur de production: Roger Scipion
Producteur délégué: Georges de Beauregard
Producteurs: René Pignière, Gérard Beytout
Production: SNC/Tritone Filmindustria
Distribution: SNC

Durée: 95 minutes
Format image: 1.66:1 - Couleur
Format son: Mono
Sortie France: 6 mai 1970


FICHE ARTISTIQUE
Bougnat: Claude Amazan
Rose: Isabelle Adjani
Roland: Vincenzo Sartini
Et avec: Michel Théodon, Guy Allombert, Michel Gérant, Marie-Claude Ranzier, Christophe Charletoux


SYNOPSIS
Bougnat, surnommé ainsi car il vient de Clermont-Ferrand, vit à Sarcelles et rêve de partir en colonie de vacances. Mais le jour du départ, il s'aperçoit que sa mère a oublié de l'inscrire et désespéré, cherche un moyen de s'intégrer au groupe. En revanche, Rose refuse de rejoindre les autres gosses, fugue et se réfugie sur un toit avant d'être mise dans le car. Bougnat trouve un subterfuge : il change de nom, saute dans un train, se fait passer pour un enfant perdu et se fait ramener à la colonie...

Extrait du dossier de presse : C'était un petit bonhomme de 8 ans, tout noir et crépu. Mais on l'appelait le "Bougnat" parce qu'il était né à Clermont-Ferrand. Il avait une mère, auvergnate elle-aussi, et il avait eu plusieurs pères, dont un vrai, qui avait disparu depuis longtemps. Son père actuel était breton et se désintéressait de lui. Quand vint l'été, et comme chaque année, la plupart des enfants du quartier s'embarquèrent pour une colonie de vacances. Le Bougnat aurait voulu en être car il aimait voyager. Aussi se leva-t-il ce jour là à 4 heures du matin pour être sûr de ne pas manquer les cars. Ceux-ci arrivèrent vers 8 heures. C'est alors que le Bougnat dut se rendre à l'évidence : ses parents avaient négligé de l'inscrire. La larme à l'œil, il vit partir ses camarades. C'était pas juste, na! D'autant moins juste que Rose, elle, était partie alors qu'elle aurait préféré rester. Rose était une jolie et tumultueuse fillette de 12 ans, joliment formée pour son âge, que l'idée même de la colonie de vacances effrayait comme la prison. Et on avait pu la voir ce même matin se refugier sur les toits de son immeuble pour ne pas partir. Il avait fallu appeler les pompiers avec leur grande échelle pour la déloger de là et l'embarquer, sous le regard triste du Bougnat. On peut penser, en ce cas, que si l'un de ces deux mômes allait faire une fugue, ce serait Rose pour échapper à sa "prison". Erreur. Ce fut le Bougnat. Et c'est toute l'histoire de ces deux gamins passant leurs vacances en "colo" que nous raconte ce film. Tous les problèmes du petit garçon qui voulut y aller mais qui en eut vite assez. Toutes les aventures de cette "charmante" jeune fille qui ne voulait pas y aller mais qui eut rapidement envie d'y rester.


BANDE-ANNONCE



PHOTOS DU FILM

Photos © SNC - Groupe M6