La classe de Sonia Bergerac

25 janvier 2009

Découvrez la "fiche", mais pas vraiment celle qu'on nous demande de remplir sempiternellement à chaque rentrée scolaire, de certains des élèves de Sonia Bergerac. A la lecture de ces profils, on peut aisément comprendre qu'une telle crise, à laquelle nous assisterons le 20 mars, puisse arriver.



Mehmet / Khalid Berkouz : Tuméfié quand il entre en cours le jour de la crise, Mehmet est l’une des victimes de Mouss, le caïd de la classe, mais préfère garder le silence, par crainte de représailles sur lui et sa famille...

Farida / Sarah Douali : Longtemps, en dépit de quelques accès de mauvaise humeur, Farida, mine boudeuse, se tait. C’est Nawel, l’une de ses camarades, qui devine le drame indicible qu’elle a récemment vécu....

Nawel / Sonia Amori : Sensible et rebelle, Nawel tente de résister à l’omerta et à la loi machiste qui prévaut au collège. D’origine algérienne, elle a assisté quelques années plus tôt à une descente d’islamistes, dans le village de ses parents. Alors une goutte d’eau...

Sébastien / Kévin Azaïs : Complice et suiveur de Mouss, le caïd de la classe, Sébastien lui prête main forte, dès qu’il le peut, moins par conviction que parce qu’il peut ainsi profiter du système. Mais la chance ne souriant qu’aux audacieux...

Farid / Karim Zakraoui : Arguant du «respect» en toute occasion pour justifier sa conduite, Farid refuse d’enlever son bonnet en classe. Jusqu’à ce que...

Adiy / Fily Doumbia : Discret, plutôt bon garçon, Adiy assiste aux événements sans réellement y prendre part et n’a qu’un espoir, être enfin libéré de cette histoire de fous. Et d’ailleurs...

Akim / Hassan Mehzoud : Surnommé l’Imam à cause de sa croyance paisible, droit et plus mûr que certains élèves, il manifeste un sens de la justice aigu et n’approuve pas le prétendu Islam revendiqué par ceux qui ne l’ont pas étudié. Mais l’eau qui dort...

Mouss / Yann Ebongé : C’est dans son sac que Sonia Bergerac découvre par hasard l’arme qui précipite le drame. Caïd de la classe, professionnel du racket auprès de ses camarades, jusque-là, personne n’osait s’opposer à lui. Et puis...