Les amies de Madame Figaro

6 novembre 2010

Isabelle Adjani, Fanny Ardant, Emmanuelle Béart, Monica Bellucci, Juliette Binoche, Catherine Deneuve, Isabelle Huppert, Mélanie Laurent : ces huit stars qui ont fait la une de Madame Figaro à plusieurs reprises sont réunies dans le numéro de cette semaine où elles évoquent notamment le lien qui les unit au magazine. L'occasion de découvrir une nouvelle interview d'Isabelle Adjani.

Madame Figaro – Qu’évoquent pour vous les années 80 ?
Isabelle Adjani - Début des années 80, j’apprends à devenir mère. J’apprends à être toute nue dans L’Été meurtrier. J’apprends à devenir orpheline de père. J’apprends que je meurs du sida. Et puis basta ! Je ne suis pas fan des évocations.

Quels sont les films de ces trente dernières années que vous conservez dans votre panthéon personnel ?
C’est une question impossible. Des films que j’aime, il y en a assez pour faire un catalogue. Je préfère citer cinq metteurs en scène parmi ceux que j’aime : Pedro Almodóvar, Paul Thomas Anderson, Xavier Beauvois, Stephen Daldry, Wong Kar-wai, et tutti quanti !

Avez-vous un souvenir d’anniversaire particulièrement fou, incongru ou drôle ? Oui ! Pendant La Reine Margot, une astrologue mal inspirée m’avait assuré qu’il fallait que je passe mon anniversaire à San Francisco afin que ma révolution solaire soit au zénith ! J’ai pris l’avion le samedi et je suis rentrée à Paris le dimanche soir ! Une superstition digne des Médicis… Ça n’a pas dû marcher, puisque je ne m’en souviens pas !

Quelle femme ou quelle actrice étiez-vous à 30 ans ?
Mais j’ai 30 ans ! Je ne suis pas fan de l’âge chronologique non plus ! Je préfère l’âge biologique : j’ai fait un test de kinésiologie qui indique 30 ans pour mes cellules ! Alors bon anniversaire à moi aussi ! (Elle rit.)

Actuellement, quel est votre souhait le plus cher ?
Bien vivre la crise de la trentaine !

Quels souvenirs vous lient à ce magazine ?
Le spécial Madame Figaro avec mon portrait réalisé par Andy Warhol. Adolescente, j’étais fascinée par Edie Sedgwick, et faire partie de la Factory était un de mes rêves…

Par Sophie Grassin

du 6 novembre 2010

Photo Emmanuele Scorcelletti